bric à brac du web

14 février 2007

Sortie Cinéma

Titre : Blood Diamond

Date de sortie : 31 janvier 2007

Réalisé par : Edward Zwick

Avec : Leonardo DiCaprio, Djimon Hounsou, Jennifer Conelly

Film : Américain

Genre : Aventure (drame & thriller)

Durée : 2h 22minutes

Interdit au moins de 12 ans

Synopsis : Alors qu'il purge une peine de prison pour ses trafics, Archer rencontre Salomon Vandy, un pêcheur d'origine Mende. Arraché à sa famille et forcé à travailler dans les mines diamantifères, ce dernier a trouvé et caché un diamant rose extrêmement rare. Accompagnés de Maddy Bowen, une journaliste idéaliste, les deux hommes s'embarquent pour un dangereux voyage en territoire rebelle pour récupérer le fameux caillou. Un voyage qui pourrait bien sauver la famille de Salomon et donner à Archer la seconde chance qu'il n'espérait plus.

Source : http://allocine.fr

Posté par dzzo à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Sortie Cinéma

Titre : La Môme

Sortie : 14 février 2007 (pile le jour de la saint-valentin !! hum...)

Réalisateur : Olivier dahan

Durée : 2h 20 min

Genre : biographique

Synopsis : De son enfance à la gloire, de ses victoires à ses blessures, de Belleville à New York, l'exceptionnel parcours d'Edith Piaf. A travers un destin plus incroyable qu'un roman, découvrez l'âme d'une artiste et le coeur d'une femme. Intime, intense, fragile et indestructible, dévouée à son art jusqu'au sacrifice, voici la plus immortelle des chanteuses...

Posté par dzzo à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2007

L'affaire du scooter

Trois jeunes soupçonnés d'avoir volé à Neuilly-sur-Seine le scooter d'un fils de Nicolas Sarkozy ont été arrêtés en Seine-Saint-Denis, grâce à des recherches d'empreintes et d'ADN, et mis en examen à Bobigny, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.  Un policier, interrogé sur la célérité de l'enquête et les moyens mis en oeuvre, a souligné qu'elle avait été "bien menée" avec les moyens "classiquement utilisés".

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du ministère de l'Intérieur s'est refusé à tout commentaire sur cette affaire. Le scooter, déclaré volé le 7 janvier, a été retrouvé dans la nuit du 17 au 18 janvier à Bobigny. Un relevé d'empreintes et deux prélèvements d'ADN ont permis l'interpellation mardi et mercredi de trois personnes, deux mineurs de 17 ans et un majeur de 18 ans, à Bobigny et Montreuil. Les trois jeunes gens, dont deux étaient connus de la police, ont reconnu le vol, selon une source proche de l'enquête. L'un des mineurs a été condamné une fois, le casier judiciaire de l'autre est vierge. Ils ont été déférés au tribunal, mis en examen pour "vol en réunion" et laissés libres. Le majeur sera convoqué ultérieurement devant le tribunal. Le scooter, un Piaggio 50 cm3, était garé sans anti-vol devant le domicile de la première épouse du ministre de l'Intérieur. Son conducteur était assuré mais pas contre le vol, selon une autre source.

Source: Yahoo

Posté par Patafix 01 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Environnement

Les Suisses sont soucieux de l'environnement, au point que plus de 80% d'entre eux sont prêts à moins utiliser leur voiture et à payer davantage pour de nouvelles sources d'énergie, selon un sondage d'opinion publié dimanche par le journal Sonntagsblick. Au total, 88% des personnes interrogées ont dit être disposées à oeuvrer personnellement pour la diminution des émissions de gaz à effet de serre mises en cause dans le réchauffement de la planète.

Dans cette perspective, 85% sont d'accord pour recourir à des énergies de substitution à celles actuellement utilisées, quitte à ce que cela coûte plus cher, et 81% pour se passer plus souvent de leur voiture. 68% des Suisses accepteraient de moins prendre l'avion et 63% de payer une certaine somme au nom de la lutte contre le changement climatique lorsqu'ils empruntent les transports aériens.

Source: Instutut Isomar

Posté par Patafix 01 à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2007

Ils sont rentrés bredouille

442 pêcheurs russes, dont beaucoup étaient en état d'ébriété avancé, ont été secourus samedi par des hélicoptères et des navires sur des glaces flottantes qui s'étaient brusquement détachées de l'île de Sakhaline, dans l'Extrême-Orient russe. Non contents d'être ainsi bloqués en mer d'Okhotsk sur ces glaces dérivantes et en train de fondre, 76 d'entre eux refusaient même obstinément d'être évacués, ne voulant pas abandonner leur matériel. Tous ont finalement pu être évacués dans des nacelles accrochées à un hélicoptère. Quelque 90 personnes, trois hélicoptères et 20 bateaux ont été mobilisés pour l'opération de sauvetage qui a duré plusieurs heures. Près de 3.000 personnes étaient venues pêcher sur la glace, malgré les avertissements des autorités locales. Toutes ces personnes pratiquaient la pêche par un trou creusé dans la surface gelée, lorsqu'un énorme bloc de glace de 25 kilomètres carrés s'en est détaché sous la pression de vents violents et a commencé à dériver.

En dépit des avertissements répétés des autorités russes sur les risques encourus, les personnes pratiquant la pêche au trou n'hésitent pas à s'aventurer très loin sur la surface gelée des lacs et des mers. Des centaines de ces pêcheurs doivent ainsi être secourus chaque année en Russie. Cet hiver le danger est d'autant plus grand que les températures sont particulièrement élevées pour la saison. L'épaisseur de la glace ne dépasse actuellement pas les dix centimètres, contre au moins 50 centimètres lorsque l'hiver est rude. Environ un tiers de la population de Sakhaline, une île pourtant dotée de riches réserves en pétrole et en gaz à plus de 6.000 kilomètres à l'est de Moscou, vit de la pêche.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 février 2007

Telechargement

Une grand-mère de 66 ans comparaissait vendredi pour avoir téléchargé illégalement 2.889 fichiers audio, devant le tribunal correctionnel de Montauban. Le procureur a requis une peine symbolique de "confiscation des objets saisis", qui a estimé que les faits ne doivent pas conduire "à une mise au pilori".

L'avocat de la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP), qui s'était constituée partie civile, a lui estimé qu'"internet ne doit pas être une zone de non-droit" et a réclamé 2 euros par fichier téléchargé. "Elle aurait dû avoir conscience que la production artistique a un prix", a-t-il ajouté. Sur les 2.889 fichiers téléchargés, 995 concernent des adhérents de la SCPP, selon lui. L'avocat de la défense a fait valoir que sa cliente n'"avait pas d'intention frauduleuse". Elle même a indiqué qu'elle était une grande passionnée de musique, qu'elle avait assisté à quatre concerts de Johnny Halliday et qu'elle avait acheté 150 CD récents. Le jugement a été mis en délibéré au 9 mars.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2007

Legislation tabac

A partir d'aujourd'hui, il est interdit de fumer dans les lieux publics.
Chaque année, la consommation de tabac entraîne 66 000 décès et le tabagisme passif provoque 5 000 morts. Face à ce constat, le Gouvernement a annoncé, le 8 novembre 2006, sa décision d’interdire le tabac dans les lieux publics. Le décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 fixe les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collef. cti
Cette interdiction s’appliquera en deux temps :

  Dès le 1er février 2007, dans tous les lieux fermés et couverts accueillant du public ou qui constituent des lieux de travail, dans les établissement de santé, dans l’ensemble des transports en commun, et dans toute l’enceinte (y compris les endroits ouverts telles les cours d’écoles) des écoles, collèges et lycées publics et privés, ainsi que des établissements destinés à l’accueil, à la formation ou à l’hébergement des mineurs.

  A partir de janvier 2008, dans les débits de boissons, hôtels, restaurants, débits de tabac, casinos, cercles de jeux et discothèques, afin de leur permettre l’aménagement, éventuel, d’un emplacement fumeurs.

Pour plus de renseignements, consultez le site suivant: http://www.tabac.gouv.fr/

Posté par Patafix 01 à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2007

Présidentielle

Ségolène Royal en quête d'un "nouvel élan" après un voyage roboratif aux Antilles, Nicolas Sarkozy à Londres pour son premier déplacement de candidat à l'étranger: après les cahots polémiques de la semaine passée, la campagne présidentielle se cherche un rythme de croisière. L'UMP a nié lundi toute responsabilité dans le canular téléphonique de l'humoriste Gérald Dahan, qui a piégé mercredi dernier la candidate socialiste sur le dossier sensible de la Corse en se faisant passer pour le Premier ministre québécois. L'imitateur, qui officie sur RTL, est présenté comme un proche du ministre de l'Intérieur par le PS. "Quand Mme Royal commet des erreurs, elle fait diversion en attaquant l'UMP", a répliqué Valérie Pécresse, une des porte-parole de l'UMP. Nicolas Sarkozy, dont la campagne est jugée plus "solide" que celle de Ségolène Royal par 57% des Français selon un sondage CSA, se lance mardi sur le terrain diplomatique en se rendant à Londres pour un entretien avec le Premier ministre britannique Tony Blair, principal allié de George W. Bush dans l'intervention militaire en Irak. L'UMP s'est montrée violemment critique à l'encontre des déplacements controversés de la candidate socialiste au Proche-Orient ou en Chine, dénonçant son "amateurisme" dans le domaine de la politique étrangère. Taxé en retour d'allégeance atlantiste par la gauche, Nicolas Sarkozy, qui avait épinglé l'"arrogance" de la diplomatie française sur le dossier irakien lors d'un déplacement aux Etats-Unis en septembre 2006, a reçu lundi un soutien inattendu en la personne d'André Glucksmann.

Dans une tribune publiée lundi dans Le Monde, Le philosophe de gauche estime que le candidat UMP est le "seul candidat aujourd'hui à s'être engagé dans le sillage de cette France du coeur", celle qui soutint les "boat-people vietnamiens fuyant le communisme, syndicalistes embastillés de Solidarnosc, (...) les dissidents russes, Bosniaques, Kosovars, Tchétchènes". Refusant d'incriminer Ségolène Royal, une candidate qu'il "respecte", André Glucksmann fustige une gauche "qui se croit moralement infaillible" mais a renoncé, écrit-il, au combat d'idées et à la solidarité internationale. Marie-George Buffet, candidate communiste à l'élection présidentielle, a elle aussi pris ses distances avec la candidate socialiste en affirmant sur France Inter que le PC ne participerait pas au gouvernement de Ségolène Royal si elle était élue présidente. Quant à la candidature annoncée de José Bové, la secrétaire national du Parti communiste estime qu'elle est "de trop". Sauf coup de théâtre, le leader altermondialiste devrait confirmer jeudi sa décision de se présenter à la présidentielle. Dans les rangs de la gauche antilibérale, les autres candidats font le compte de leurs parrainages, confirmés ou promis. Olivier Besancenot, candidat de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), a précisé sur RMC-Info qu'il avait recueilli à ce jour "405 promesses de parrainage". La candidate de Lutte ouvrière (LO), Arlette Laguiller, recense pour sa part "plus de 500 promesses". La chasse aux signatures débute officiellement le 22 février. Les parrainages devront être remis au Conseil constitutionnel à la date-limite du 16 mars. L'ancienne ministre de l'Environnement d'Alain Juppé Corinne Lepage, candidate de Cap 21 qui propose un "new deal écologique" et promet de créer "300.000 emplois dans les cinq ans", a fait état sur RTL de "428 ou 429" promesses de signatures.

Source: L'Express

Posté par Patafix 01 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

YouTube

En marge de Davos, où il était invité pour la première fois, Chad Hurley, l'un des deux fondateurs de YouTube, a expliqué à un journaliste de la BBC les évolutions qu'allait connaître le site de partage de vidéos dans les mois à venir. Parmi celles-ci, l'insertion de courtes publicités avant certains contenus, dont les revenus seront partagés avec leurs créateurs. L'idée est de "récompenser la créativité" : certains créateurs, qui détiendraient les droits pour le contenu mis en ligne, accepteraient que YouTube incruste une courte publicité (qui ne dépasserait pas les trois secondes) avant leurs vidéos. Ils toucheraient en échange une partie des revenus générés par cette publicité.

Ce programme irait de pair avec l'installation progressive d'une technologie permettant de repérer automatiquement des contenus protégés. Toutes ces évolutions arriveront progressivement, a précisé Chad Hurley. D'autres sites, comme Rever, permettent déjà ce partage de revenus. Pour Chad Hurley, c'est parce qu'il n'est pas entré dans une telle logique commerciale que YouTube a connu un tel succès. Seulement, depuis le rachat de Google, la logique est désormais différente. Partager les revenus présente plusieurs avantages : cela permettra d'abord de mieux faire passer la pilule de la publicité auprès des utilisateurs. Cela pourrait ensuite pousser les "créateurs" à s'investir plus encore dans leurs vidéos. Enfin, cela pourrait pérenniser la fidélité des internautes, qui auront moins intérêt à migrer vers d'autres solutions. Une question demeure cependant : jusqu'ici, YouTube n'exigeait pas l'exclusivité de diffusion des vidéos. Avec un tel modèle, il pourrait demander à ses "créateurs" de rester chez lui. En France, DailyMotion, plus sérieux challenger de YouTube, a confirmé à lci.fr la mise en place d'un programme similaire, s'appuyant sur les internautes les plus créatifs, avec qui ils partageraient également les revenus publicitaires.

Posté par Patafix 01 à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Evolution du climat [Dossier]

Près de 500 spécialistes du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) se retrouvent dès lundi à Paris, pour mettre la touche finale à leur très attendu rapport sur le réchauffement climatique. Montée du niveau des mers, températures plus élevées, on sait d'ores et déjà que les prévisions seront sinistres. Le tableau pourrait être même plus inquiétant encore, car la menace est plus proche qu'on ne le pensait il y a peu... "Je crois qu'il y aura des surprises désagréables plus nous avançons dans le XXIe siècle", note Lonnie Thompson, spécialiste des glaces polaires à l'Université de l'Ohio.

Milliers d'études

Le 4e rapport scientifique du GIEC, élaboré à partir de plusieurs milliers d'études publiées depuis 2001, a mobilisé depuis plus de deux ans 2500 chercheurs - rédacteurs, contributeurs, relecteurs, éditeurs - pour une évaluation croisée des données et de leur interprétation qui fondera la riposte des dirigeants politiques. Après quatre jours de débats qui lui serviront à affiner son texte, le GIEC, mis sur pied par l'ONU et l'Organisation météorologique mondiale en 1988, doit rendre public ce rapport le vendredi 2 février, à l'occasion de la conférence de Paris pour une gouvernance écologique mondiale, qui se tiendra deux jours durant à l'initiative de Jacques Chirac. Le président français a en effet profité de la venue à Paris de ces experts et de l'effet que leurs travaux ne manqueront pas de produire sur l'opinion et les dirigeants pour organiser une conférence internationale sur l'environnement, qui s'ouvrira dans la foulée jusqu'à samedi.


Trois rapports jusqu'ici

Depuis sa création, le GIEC, qui compte trois groupes de travail et une équipe spéciale, a déjà publié trois rapports, en 1990, 1995 et 2001. Le premier rapport observait que la température moyenne de la Terre avait augmenté de 0,3 à 0,6 degré Celsius au cours du siècle passé. Dans son deuxième rapport, le GIEC notait "l'influence humaine notable sur le climat global". Il se faisait plus précis six ans plus tard: "il existe des preuves nouvelles et plus fortes selon lesquelles la majeure partie du réchauffement observé ces 50 dernières années est attribuable à l'activité humaine".


Preuves de réchauffement

Depuis ce dernier rapport, les chercheurs ne cessent d'accumuler les preuves. Le réchauffement climatique est bel et bien là, les effets s'en font concrètement sentir, et plus vite que prévu: fonte sans précédent enregistrée dans l'Arctique ces derniers étés, quasi-disparition de nombreux glaciers de montagne à tous les coins de la planète, accélération de la fonte des calottes glaciaires au Groenland et en Antarctique... Des plantes et animaux ont fait leur apparition bien plus près des pôles qu'auparavant et les écosystèmes se modifient à toute allure. On enregistre de plus en plus de températures record ainsi que des modifications dans la circulation atmosphérique et des océans.


Jamais aussi chaude

Et la planète est plus chaude qu'elle ne l'a été depuis des milliers d'années: selon les météorologues britanniques, 2007 devrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée... Du coup, le rapport du GIEC devrait franchir une nouvelle étape dans l'alerte. Et juger notamment que d'ici 2100, le niveau de la mer devrait avoir monté de 12,7 à 58 centimètres.

Source: Radio Suisse Romande

Posté par Patafix 01 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bebes bulgares

Affaire des bébés bulgares, suite. Après une semaine de débats, le procureur a prononcé son réquisitoire lundi dans ce procès d’une quarantaine de personnes jugées pour trafic de bébés à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Les neufs Bulgares, présentés par le procureur comme organisateurs ou intermédiaires présumés du trafic encourent de trois à sept ans de prison ferme. Il sont jugés pour avoir vendu des nouveaux-nés de leur pays à des familles d’accueil françaises, principalement en 2004 et 2005 à Bobigny.

Sept des suspects bulgares sont jugés par défaut, car ils sont en fuite et font l’objet d’un mandat d’arrêt international. Les mères bulgares ayant vendu leurs enfants - qui n’ont pas été poursuivies car elles ont souvent agi sous la contrainte - ne se sont pas présentées au tribunal et ne réclament pas leurs enfants. A l’exception de deux d’entre eux, pris en charge par les services sociaux français, les enfants vendus ont donc été laissés dans leurs familles d’accueil. Le procureur Samuel Gillis a également requis des peines de quatre à six mois de prison avec sursis et deux peines de travail d’intérêt général contre une quarantaine de prévenus français poursuivis pour avoir acheté vingt-trois enfants. Il a aussi demandé quatre ans de prison dont une partie avec sursis contre un Français qui a servi de pivot au trafic, Henri Salva. Dans sa plaidoirie, le procureur, pris d’un très léger malaise, a dénoncé une «déshumanisation de la personne humaine» qui conduit à considérer un enfant comme un «bien de consommation» et a estimé que «ces parents ne sont ni des sauveurs ni des bourreaux», mais des «personnes avec un désir d’enfant, qui comblent ce désir au mépris des lois et des règles morales».

Après les plaidoiries de la défense, le tribunal correctionnel rendra son jugement vendredi. Les faits ont été reconnus par les prévenus français.

Source: Libération

Posté par Patafix 01 à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Big Brother

La controverse trouve une fin morale : Shilpa Shetty a remporté dimanche soir le jeu de la chaîne britannique Channel 4 "Celebrity Big Brother". La starlette indienne a battu cinq autres finalistes en obtenant le vote de 63% des téléspectateurs. Après la polémique sur des propos racistes lancés au cours de l'émission, l'entourage de la gagnante n'a pas manqué de saluer lundi la "victoire d'une Indienne" au Royaume-Uni... Shilpa Shetty est une starlette de Bollywood à la carrière en dents de scie, propulsée célébrité mondiale à la faveur de la polémique. Cette controverse, qui a enflammé le Royaume-Uni et l'Inde, a apporté la gloire à Shilpa, une fille glamour et sophistiquée, plus connue dans son pays pour son allure et sa plastique que pour ses talents de comédienne.

Agée de 31 ans, Shilpa s'est fait traiter notamment de "chienne" par les autres participants du jeu, surtout par une Britannique jugée "agressive", Jade Goody. Les co-locataires, enfermés et filmés 24 heures sur 24 dans un appartement, ont aussi proposé à l'actrice de "récurer les toilettes avec (ses) dents". La polémique sur le racisme a même viré à la friction diplomatique entre New Delhi et Londres: le ministre des Finances Gordon Brown, en visite en Inde il y a dix jours, avait dû rappeler que son pays combattait "tout forme de racisme et d'intolérance". A Bombay, au coeur de l'industrie de Bollywood où Shilpa a tourné près de 50 films depuis 1993, des producteurs l'ont décrite comme une "fille coriace", l'un d'eux soulignant : "J'espère que ce n'est pas un coup de pub. Si c'est un truc publicitaire, c'est complètement stupide". Pourtant, même si "pour elle, c'est un pas en avant dans sa vie et sa carrière", elle "n'a pas fait cela pour l'argent ou pour la gloire. Elle a déjà tout ça", a défendu l'agent de l'actrice. N'empêche que Shilpa a touché "une rançon royale" de 350.000 livres sterling (532.000 euros), selon la presse, pour rester enfermée dans l'appartement que sa mère a comparé à un "aquarium à poissons". Ce cachet est un "gros paquet pour quelqu'un qui a fait du yo-yo entre la star et la starlette ces quatorze dernières années", a critiqué l'hebdomadaire Outlook. Seulement une dizaine de ses films ont été des records de recettes en Inde.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2007

TomTom

Le fabricant néerlandais de systèmes de navigation TomTom annonce qu'un petit nombre de ses appareils sont porteurs d'un virus, mais il ajoute que cela ne devait pas en affecter leur fonctionnement. Un porte-parole de TomTom a indiqué qu'un nombre "très limité" d'appareils TomTom Go 910 étaient infectés par un virus, dont les utilisateurs devraient pouvoir venir à bout à l'aide d'un logiciel anti-virus standard disponible gratuitement sur internet.

Source: Reuters

Posté par Patafix 01 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2007

Affaire Godard

Des ossements qui pourraient être ceux de l'épouse du docteur Yves Godard ont été retrouvés dans un cimetière de Lingèvres (Calvados) par les gendarmes sur les indications d'une lettre anonyme, révèle samedi le quotidien Ouest-France. "En mauvais état, ces ossements semblent d'aspect ancien", précise le journal en citant le parquet de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Cette découverte a été réalisée mardi dernier dans l'enceinte du cimetière, mais à l'écart des tombes, dans un endroit servant habituellement de débarras. Les enquêteurs ont suivi les indications d'un courrier anonyme reçu à la mairie du village de Lingèvres et posté d'Avranches, a dit le maire de commune Christian Marie. "Nous avons effectivement trouvé un squelette à l'endroit sensiblement indiqué dans ce courrier. Nous ne pouvons en dire plus car ce squelette est actuellement en analyse ADN", a expliqué le maire sur LCI. Le docteur Godard avait disparu avec son épouse Marie-France et ses deux enfants en septembre 1999, déclenchant une enquête d'ampleur internationale. Un crâne appartenant à la fille du médecin, Camille, a été repêché en mai 2000 dans la baie de Saint-Brieuc, puis des ossements du médecin ont été repêchés en septembre dernier en Bretagne, au large de Roscoff (Finistère).

Le mystère de ce drame familial n'a jamais été élucidé et le corps de l'épouse du docteur Godard n'a jamais été retrouvé. Tout au long de l'enquête, des courriers anonymes sont plusieurs fois parvenu aux enquêteurs et des effets personnels du docteur ont été retrouvés sur des plages. Des éléments techniques laissaient penser qu'il y avaient été placés à dessein et non qu'ils y avaient été rejetés par la mer. Le parquet de Saint-Malo va mener des analyses ADN pour vérifier si les ossements retrouvés sont ceux de l'épouse du docteur. Le village de Lingèvres est situé à sept kilomètres de Tilly-sur-Seulles, commune de résidence de la famille Godard. Quelques jours après la disparition de la famille, les enquêteurs avaient découvert au domicile du médecin et dans sa camionnette restée sur un parking à Saint-Malo, des traces de sang de son épouse.

Cette affaire a connu de multiples rebondissements et conduit les enquêteurs aux quatre coins du globe où plusieurs personnes avaient cru voir le médecin ou un membre de sa famille. Des témoignages l'ont situé sur l'île de Man, aux îles Hébrides, en Crète, en Thaïlande ou encore en Floride. L'une des dernières fois où on croyait avoir vu le docteur Godard, c'était en avril 2005, dans un port d'Afrique du Sud.


Source: Boursier.com

Posté par Patafix 01 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Intempéries, la suite

Samedi, le Sud et l'Est de l'Espagne étaient toujours perturbés par une vague de froid accompagnée d'abondantes chutes de neige. Le toit d'une station service à Chirivel dans la région d'Almeria, au sud du pays, a cédé, sous le poids de la neige, faisant un blessé grave. Un tronçon de l'autoroute A92, toujours dans la région d'Almeria ainsi qu'une partie de l'autoroute A91 dans la région de Puerto Lumbreras, au sud-est, ont été coupés à la circulation. Il en va de même pour une quarantaine de routes régionales ou locales d'Espagne, principalement dans le quadrant sud-est du pays. De plus, 30.000 foyers ont été privés d'électricité samedi en Andalousie, à Almeria, Grenade et Jaén, en raison de plusieurs pannes liées au froid et aux vents violents qui ont soufflé sur la région, selon la compagnie d'électricité Endesa. Entre 15 et 55 centimètres de neige ont été relevés samedi dans la province de Murcie, au sud-est, entre 25 et 30 cm dans la région de Grenade, au sud. Pendant la semaine, c'est le nord de l'Espagne qui avait été affecté par d'importantes chutes de neige, qui avaient entraînées d'importantes perturbations dans les transports.

En Allemagne, au moins quatre personnes sont mortes dans des accidents de voiture provoqués par les chutes de neige et le verglas et huit grièvement blessées. Dans la région du Schleswig-Holstein, au nord, quelque 25 accidents ont été répertoriés depuis vendredi soir en raison du verglas. En Hesse, à l'ouest, la police a enregistré plus de 30 accidents de voitures et au moins sept personnes ont été blessées. Dans le Bade-Wurtemberg, au sud-ouest, une partie du trafic autour de Stuttgart a été ralenti par les mauvaises conditions météorologiques, alors que les voitures des vacanciers en route vers les stations de ski bavaroises et autrichiennes roulaient au ralenti samedi entre Munich et Salzbourg.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2007

Trafic d'uranium

Jeudi, les autorités géorgiennes ont annoncé avoir démasqué en février 2006 un trafiquant russe d'uranium hautement enrichi. De quoi susciter une vive inquiétude de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA). Oleg Khiltsagov a tenté de "vendre 100 grammes d'uranium enrichi à 90%" pour  un million de dollars à un policier géorgien qui s'était fait passer pour un membre d'une organisation islamique radicale, selon le ministre géorgien de l'Intérieur. Des complices sont tombés dans les filets des enquêteurs depuis lors. Le FBI a indiqué dans un communiqué avoir "participé à cette investigation commune et travaillé avec  les partenaires" géorgiens. La CIA est restée muette sur son éventuelle participation. A Vienne l'AIEA s'est dite "inquiète" de cet incident qui pourrait suggérer  que des "quantités encore plus importantes" de substances radioactives sont  disponibles sur le marché noir.

"Les Russes ont confirmé qu'il s'agissait d'uranium enrichi mais n'étaient  pas capables de déterminer son origine", selon les Géorgiens. Les Russes disent n'avoir pas reçu suffisamment d'uranium pour mener à bien leurs recherches. Cet incident risque d'envenimer les relations entre Moscou et le régime pro-américain de Tbilissi qui ne cessent de s'aggraver ces dernières années. Le ministère géorgien des Affaires étrangères n'a pas manqué l'occasion jeudi de rappeler le problèmes des régions séparatistes géorgiennes pro-russes d'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud "par lesquelles passent en contrebande des  marchandises" ce qui "crée une menace de prolifération d'armes de destruction massive".

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2007

Frêche condamné

Le tribunal correctionnel de Montpellier a suivi les réquisitions. Georges Frêche, le président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, a été condamné jeudi à 15.000 euros d'amende pour avoir traité des harkis de "sous hommes". Le jugement devra en outre être publié dans six journaux. L'élu a annoncé qu'il ferait appel, alors que le PS doit examiner samedi l'éventualité de son exclusion, après d'autres propos sur les joueurs noirs de l'équipe de France de football. La justice n'a en tous cas pas condamné le socialiste à une peine de prison comme la loi du 29 juillet 1881 relative à la liberté de la presse et de l'expression l'y autorisait, celle-ci prévoyant jusqu'à 22.500 euros d'amende et six mois de prison. Georges Frêche était poursuivi pour "injure envers un groupe de personnes en raison de son appartenance ethnique, raciale ou religieuse". "Il s'agit d'une décision qui ne nous convient pas, du dénouement d'un procès véritablement politique", a dit son avocat aux journalistes. "En tant que harkis, nous sommes satisfaits. C'est un peu comme si notre honneur était lavé", a dit de son côté Abdelkader Chebaki, un ex-harki qui était partie civile. Toutefois, selon l'Association pour la justice, l'information et la réparation des harkis et rapatriés de France (Ajir), "une peine de prison aurait été un avertissement fort".

Le 11 février 2006, lors d'une cérémonie à Montpellier en hommage à un ancien porte-parole de la communauté pied-noir, il avait apostrophé des harkis ayant participé le même jour à une manifestation de l'UMP: "ils (les gaullistes) ont massacré les vôtres en Algérie et vous allez leur lécher les bottes ! Mais vous n'avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes, vous n'avez aucun honneur !". Des propos qui avaient suscité un tollé dans la communauté harkie et dans le milieu politique. De nombreuses associations de défense de harkis avaient déposé plainte et s'étaient constituées partie civile. En mai, Georges Frêche avait été suspendu pour deux ans des instances nationales de son parti pour ces déclarations.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2007

Irak

George W. Bush a lancé mardi au Congrès un vibrant appel à l'unité sur l'Irak dans son discours annuel sur l'état de l'Union, sans rien céder cependant sur une stratégie en rupture avec les attentes des Américains et de la nouvelle majorité démocrate. Plus impopulaire que jamais, menacé de paralysie politique face à un Parlement dominé depuis début janvier par ses adversaires démocrates, il s'adressait pour la première fois en six ans à une audience en majorité hostile à sa politique. Il a parlé à la tribune avec, dans son dos, le vice-président Dick Cheney, l'un de ses plus fervents serviteurs, et la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, l'une de ses plus farouches adversaires. Le président américain a appelé le pays à donner à son nouveau plan pour l'Irak, contre lequel le Congrès est entré en rébellion, "une chance de fonctionner". Il a invoqué le "scénario cauchemardesque" d'un retrait prématuré des Américains d'Irak et la menace d'un conflit sur le sol irakien entre extrémistes chiites, soutenus par l'Iran voisin, et sunnites. D'où un nécessaire envoi de troupes supplémentaires et, par ricochet, le projet d'augmenter les effectifs de l'armée américaine à titre permanent... qui devrait coûter 70 milliards de dollars sur cinq ans, selon l'évaluation du général américain Stephen Speakes.

"Une contagion de la violence pourrait déborder du pays et finalement toute la région pourrait être entraînée dans le conflit. L'Amérique n'a pas le droit d'échouer en Irak, parce que vous comprenez que cela aurait des conséquences funestes et de grande ampleur", a estimé Bush dans son discours pour justifier ces nouveaux sacrifices. Et il a tendu la main aux démocrates, leur proposant de se joindre à ses amis républicains dans un "conseil consultatif spécial". Afin de "partager des idées" sur la guerre et "montrer à nos ennemis que nous sommes unis dans notre volonté de victoire", a-t-il dit. Dans le même esprit, il leur a offert de travailler ensemble à des initiatives de politique intérieure, comme la réduction de 20% sur dix ans de la consommation d'essence des Américains. Soucieux de montrer qu'il n'est pas voué à l'isolement, voire à l'inaction par la guerre en Irak et la cohabitation avec un Congrès hostile pour ses deux dernières années de mandat, il a insisté sur les domaines dans lesquels une entente lui semble possible : énergie, santé, immigration et éducation. Mais il a défendu sa décision vivement contestée de dépêcher 21.500 soldats supplémentaires pour empêcher l'Irak de sombrer dans le chaos, estimant qu'elle représentait "la meilleure chance de succès".

Une enquête pour le quotidien Washington Post et la chaîne ABC indique que 70% des Américains réprouvent la politique irakienne de Bush et 66% le renforcement du contingent américain. Selon le même sondage, 33% seulement des Américains approuvent et 65% désapprouvent l'action de Bush en général, ainsi revenu à la cote de popularité la plus basse de sa présidence.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

C'est l'hiver

IMGP0055
L'offensive du froid
Lyon, vue des monts du lyonnais.

Posté par Patafix 01 à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Drame évité de peu

La catastrophe a été évitée de peu. La Timone, plus grand hôpital de Marseille, a été privé d'électricité quelques secondes après qu'un câble à haute tension a été entaillé, vraisemblablement par un voleur de cuivre, a indiqué mercredi l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (APHM). Les faits se sont passés vendredi quand "une personne a tenté de sectionner ce câble à 5.500 volts avec une scie à métaux, manuelle ou électrique. Cela a provoqué une coupure de quelques secondes dans l'hôpital, des blocs opératoires aux salles de réanimation", a expliqué le directeur-adjoint de l'architecture et du patrimoine de l'APHM, Samuel Duhayon, confirmant des informations du quotidien régional La Provence. Le système de secours assurant l'alimentation électrique a toutefois été activé très rapidement, évitant la catastrophe.

Un autre câble à haute-tension en cuivre a également été endommagé mardi à La Timone : "On a essayé de le sectionner, quelques services administratifs et des logements de fonction ont été privés d'électricité", a indiqué Samuel Duhayon. "Nous privilégions la piste d'une tentative de vol de cuivre car des câbles en cuivre qui devaient être installés ont déjà été volés par le passé", a-t-il ajouté. "Les gens qui font cela créent un danger pour l'hôpital mais aussi pour eux-mêmes puisqu'ils risquent l'électrocution", a-t-il souligné. L'APHM qui a privilégié la réparation immédiate du câble endommagé vendredi n'a pas porté plainte pour l'instant mais devait reconsidérer la question mercredi matin.

Source: LCI

Posté par Patafix 01 à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]