23 novembre 2006

UMP, un candidat pour 2007

Les membres du bureau politique de l'UMP se sont mis d'accord hier soir à l'unanimité sur les modalités de désignation de leur candidat pour 2007, après plusieurs jours d'affrontements entre sarkozystes et chiraco-villepinistes. A noter que le premier ministre n'était pas présent.

Les candidatures à l'UMP en vue de l'élection présidentielle pourront être déposées du 23 novembre au 31 décembre: "On s'est mis d'accord sur une méthode, un calendrier, une procédure. C'est une bonne nouvelle pour les électeurs de la majorité. J'en suis heureux pour eux" a déclaré Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur et président de l'UMP. Pourront voter le 14 janvier toutes les personnes ayant adhéré à l'UMP avant le 31 décembre. Le nombre des adhérents devrait alors dépasser les 300.000 selon les estimations.

Reste a savoir si le ministre de la Défense et Dominique de Villepin vont se présenter à la candidature, ces derniers ayant laissé planer le doute depuis quelques mois. Reste a savoir également quand Mr Sarkozy va se retirer du ministere de l'intérieur pour se consacrer a sa campagne présidentielle qui semble évidente. Le PCF réclame depuis début novembre sa démission: "Nicolas Sarkozy doit être démis de ses fonctions" affirme le Parti communiste, meme le syndicat action police la réclamme: "Nicolas Sarkozy n'est plus en mesure d'assurer de manière accpetable la sécurité des biens et des personnes" a déclaré le secrétaire général du syndicat Michel Thooris.

Posté par Patafix 01 à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur UMP, un candidat pour 2007

    sarkosy dehors

    Au fil des mois, Nicolas Sarkozy, désormais officiellement candidat à l'Elysée, est devenu de moins en moins ministre de l’intérieur, au point de laisser son cabinet gérer seul le tout-venant de la place Beauvau, souligne à juste titre Libération (01.12). «De moins en moins président de l'UMP, une tâche qui ne l'a jamais passionné et qu'il délègue volontiers à ses fidèles. »
    Ministre de l’Intérieur, président de l’UMP, candidat à l’élection présidentielle : Nicolas Sarkozy joue sans complexe sur ses multiples casquettes
    La place Beauvau est parait-il devenue son quartier général de campagne. Il paraît aussi qu’ordre est désormais donné de ne déranger le candidat que lorsqu'il y a urgence sur le front de l'insécurité. Nicolas Sarkozy se contente de superviser, lors des réunions du lundi matin avec ses plus proches collaborateurs ou lors de petits points informels à quatre ou cinq, pour trancher ou régler un problème spécifique.
    Se servir des moyens de l’appareil d’Etat pour assouvir ses ambitions personnelles c’est du détournement de fonds publics et de biens sociaux . Je trouve ça abjecte. Sarkosy dehors !
    http://pourlafranceetgroslay.over-blog.com

    Posté par Alain, 10 décembre 2006 à 08:53 | | Répondre
Nouveau commentaire